Fermez les yeux. Il fait 28 degrés. L'alizé souffle. Un air de biguine résonne. Ça va être l'heure de "prendre le feu", ou un petit dékolaj' (premier rhum de la journée). Quelques photos pour se mettre en condition, au milieu des ingrédients. 

DSCF5580

Pour les accras : 

150 grammes de morue dessalée (ou alors faites dessaler la morue séchée quelques heures dans l'eau froide)

Capture d’écran 2013-06-05 à 15

250 gr de farine

4 hottes aspirantes (on comprend vite pourquoi les accras ne sont pas un plat à la mode dans des pays comme la Suède par exemple)

2 blancs d'oeufs

 

Capture d’écran 2013-06-05 à 15

1 sachet de levure chimique

12 litres de désodorisant d'intérieur

condiments et aromates en fonction des goûts. En principe, on met : ail, oignons blancs (ou mieux, cives ou échalotes), persil, thym, piment végétarien (piment doux), un peu d'huile pimentée ou du piment plus costaud en fonction de la quantité de planteur que vous voulez ingérer derrière. 

 

 

Capture d’écran 2013-06-05 à 15

Du jus de citron

Un verre d'eau salée

Huile pour friture

 

Capture d’écran 2013-06-05 à 15

1 nouvelle maison (vous pouvez aussi envisager de changer tous vos tissus d'ameublement)

Sel, poivre

La recette "express" : 

Dans un mixeur, réglez son compte à la morue, en la hâchant menue avec les condiments. Ajoutez la farine et la levure (dans votre mixeur s'il est assez grand, ou dans un saladier à côté), l'eau salée. Remuez bien pour éviter les grumeaux. 

Battez les blancs d'oeufs en neige ferme et incorporez-les à la préparation : c'est le secret d'accras plus légers (du moins niveau texture !). Ajoutez le jus de citron et laissez reposer au moins 15 minutes. La texture doit être entre une pâte compacte type pâte à pizza et une pâte à crèpes. Il ne pas hésiter à rediluer si elle semble d'abord trop épaisse (tester un ou deux accras). 

La pâte à accras se congèle très bien, on peut donc préparer le double des quantités ci-dessus (qui correspondent à environ 6 personnes)

Faire chauffer l'huile dans une friteuse ou une casserole sur feu fort. Versez la pâte en prenant environ une petite cuillère. Les accras doivent normalement remonter tous seuls. Il faut les retourner pour les faire dorer des deux côtés. Le mieux est de faire un ou deux accras "cobayes" pour tester le goût et la texture, et rectifier l'assaisonnement ou la dilution. 

A consommer aussitôt, seuls à l'apéro, ou accompagnés d'une salade et de crudités (carottes et chou rouge rapés par exemple)

IMG_5764

 

 

Doucelettes à la noix de coco

 

 

Achetez une noix de coco, ou bien encore optez pour de la noix de coco en poudre, et si vous êtes vraiment une grosse feignasse, rabattez-vous sur une boîte de lait de coco. Vous voyez c'est une recette très exigeante. 

 

Option 1 (noix de coco rapée) : (si vous avez choisi la noix de coco entière, rapez-la.) Ajoutez environ 250 ml de lait sur la noix de coco rapée, laissez reposer. Pressez ensuite le tout dans un chiffon pour récupérer du véritable lait de coco maison, à base de lait, comme aux Antilles, dans votre casserole. Ajoutez la même quantité de sucre roux que de lait de coco obtenu (soit 250g de sucre). Faites chauffer à feu moyen jusqu'à ce que le mélange brunisse : il faut touiller sans arrêt. Versez la préparation dans un plat légèrement huilé et laissez refroidir avant de découper en carrés, qui se conservent plutôt au frigo (ça ramollit vite)

Option 2 (lait de coco)

IMG_5766

 

Prenez une boîte de lait de coco, la même quantité de lait concentré sucré, et la même quantité de sucre roux. Mélangez le tout à la casserole et suivez la fin de la recette précédente. 

On peut ajouter du jus de citron, de la cannelle ou de la vanille, en fonction de ses goûts. 

Capture d’écran 2013-06-05 à 16